Un festin à Taipei

Un diamant brut, c’est ainsi que l’on nous décrit Taïwan lors de notre arrivée

Notre séjour à Taipei ne fait que confirmer cette métaphore. Comparé au Japon, il règne ici une certaine forme de chaos ambiant. Pour la première fois de notre voyage, nous comprenons vraiment le sens de l’expression « c’est du chinois » et nous nous sentons étrangers.

Si cette sensation peut parfois mettre à l’épreuve notre ouverture d’esprit, elle élargit également nos horizons… surtout gustatifs !

C’est avec plaisir que nous plongeons dans la culture et la cuisine taïwanaise accompagnés de nos amis Kate et Steven qui ont envie de nous faire goûter à tout.

Ils nous guident à travers les stands fumants des Night Market, ces marchés de nuit où l’on trouve de tout pour une bonne collation tardive.

Nous passons une journée au Zoo, qui accueille entre autre des pandas géants et des koalas… trop chou !

Retour en ville pour une visite du mémorial Tchang Kaï-chek et de la place de la liberté. En s’intérressant à l’histoire et à la situation actuelle du pays, on se rend compte à quel point démocratie et liberté sont fragiles.

Taipei abrite de nombreux temples, dont le plus vieux du pays, le fastueux temple Long Shan. Difficile pour nos yeux d’européens de distinguer les statues des divinités bouddhistes, taoistes ou encore confucianistes… en tous cas, nous sommes étonnés par la vivacité des couleurs et la finesse des dragons qui ornent les toitures.

Le métro de Taipei est extrèmement bien organisé et nous permet en quelques jours de faire le tour de la capitale.

Avant de continuer notre visite de l’île, nous nous devions de faire découvrir un plat bien de chez nous à Kate et Steven… ce sera de la ratatouille !